• Project_which_is_not_a_project_by_opa_8_medium
    Project Which Is Not a Project by OPA
    Découvrez Dimitar Solev

     Pardonnez-moi de vous parler de la sorte, mais vous qui vivez en liberté, vivez dans l’illusion. Seul celui qui a connu la prison, qui a dû, à un moment donné, se confronter à lui-même jusqu’à l’exaspération, lui seul peut avoir accès à la vérité parce qu’il a sondé sa propre âme jusqu’au fond. Vous ne me croyez pas ? Je sais que vous ne me croyez pas, mais je vous le prouverai à travers un exemple concret, pour ne pas dire le mien propre. Tout ce que je vous demande c’est de me suivre, de ne pas m’interrompre et de ne pas me couper la parole. Vous verrez que vous finirez par y croire vous-même.

  • Vlada Urošević, le manuscrit de Kitab-an

     I. Lors de l’incendie de Skopje, durant l’automne 1689, ce manuscrit rédigé en turc fut détruit ; il n’en resta qu’une feuille de parchemin coupée en deux par quelque impatient pillard de trésors : la feuille était fendue par le milieu, de haut en bas, si bien que pour reconstituer le texte il eût fallu réunir ses deux moitiés. L’une, la gauche, avait été consignée et conservée - comme souvenir et curiosité - par un officier du général Picolomini, Josif von Zariæ, de l’armée autrichienne, au moment même où la ville brûlait, incendiée de toutes parts. L’autre, la droite, fut retrouvée une dizaine de jours plus tard dans l’herbe sèche de l’automne, près du mur de la mosquée de Mustapha Pacha, par le pieux et érudit Chamizad Moussa-efendi originaire de la ville sainte de Quom, en Perse. Sa trouvaille ayant échappé aux flammes, celui-ci considéra celle-ci comme un signe évident de la grâce divine.



© University of Wales, Aberystwyth 2002-2009       home  |  e-mail us  |  back to top
site by CHL